EP

by JAROD

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • CD - EP 6 titres
    Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of EP via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Sold Out

1.
2.
02:46
3.
03:14
4.
02:41
5.
03:04
6.
03:04

credits

released April 2, 2016

Préprods : Steeven & Larsen studio
Enregistrement et Mix : Fabichette & le Chipolata Frambroise
Mastering : Will Killingsworth & Dead Air Studios
Artwork : Kévinou & K.A Graphism

tags

license

about

JAROD Tours, France

"Hardcore mignon / Rainbowskramz " from Tours, Fr

Vincent, Jay, Valentin, Mélanie

contact / help

Contact JAROD

Streaming and
Download help

Track Name: Déconstruire
Tous égaux dans l'adversité, tous égaux dans la douleur, tous égaux devant l'espoir, tous égaux devant la peur.

« Si l'égalité entre les deux sexes était reconnue, ce serait une fameuse brèche à la bêtise humaine. En attendant, la femme est toujours le potage de l'homme. Il y a bien longtemps que nous n'avons pas fait justice de cette force là, et nous sommes pas mal de révoltées, prenant tout simplement notre place à la lutte. Vous parlementeriez jusqu'à la fin du monde. »

Tout est marqué sexuellement, exagéré. Déconstruire un modèle de pensée, d'agir et d'aimer. Ayons conscience de l'importance des mots. Déconstruire.
Track Name: Errer
Quelle simplicité à se perdre, quelle aisance à respirer. Errant parmi le monde, j’erre sans besoin de mots.
On y retourne toujours dans l’immensité du monde. Chacun sa place, sans s’imposer. Je suis attendrie par cet éternel renouveau, cette simplicité, cette délicatesse. Elle a la force, et quelle force, d’être indispensable. On y retourne toujours dans l’immensité du monde, sans s’imposer, sans la troubler.
Plus besoin de mots !
J’erre…
Track Name: Croire
«Demain dès l’aube, je partirai. Je marcherai, les yeux fixés sur mes pensées, sans rien voir en dehors, sans entendre aucun bruit. Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées. Triste, et le jour sera comme la nuit. Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe, ni les voiles au loin descendant vers Harfleur. Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe un bouquet de houx vert.» Demain dès l’aube ... Nous sommes la forêt énorme et murmurante, pleine d’ombre éblouie et de sombre splendeur. Nous sommes la forêt énorme et murmurante, où l’ombre éblouie en devient plus puissante. Et le silence se fit ... Ensemble, nous montons des antres de la terre vers ce but incroyable que toi seul a atteint. Ensemble, nous croyons au sens de la terre d’un effort inlassable et d’un désir sans fin.

Et le silence se fit …
Track Name: Absorber
Comme l'issue d'un séjour fœtal, à l'ombre des lueurs harassantes. Comme l'issue d'un séjour fatal, à l'ombre des clameurs violentes.
Nous cherchons tous cette statue qui nous ressemble. Ce sourire identique au même destin, ces détails qui nous changent comme une osmose sereine. On cherche tous cette statue qui nous ressemble. Nos regards rêveurs s'agitent, accrochent ces œuvres, ces armes. Sans répit. L'osmose en toute chose. Toi dont l'attente est le répit du monde. Toi dont l'ombre a tout le ciel pour séjour. Ouvre les cils aux humeurs ascendantes. Sans gêne ni remord.
Track Name: Éclore
Ces instants de répit, oubliant l'inconfort. Elle est puissante, douce et délicate, elle vous accroche un sourire et fait jaillir nos plus belles pensées. Elle apaise, elle émerveille, elle émeut, elle interpelle, elle révèle pleinement nos images inconscientes, elle est nous et nous sommes grâce à elle. Les pensées s'envolent et s'émancipent, elle nous remplit, nous apaise, donne le courage, apaise les mots, détruit les œillères, nourrit nos âmes. Les pensées s'envolent et s'émancipent.
Track Name: Oser
Nous sommes tes chiennes, des mots sanglants pour nous anéantir. Celles que tu aimes frapper, celles qui doivent t'appartenir, celles que tu aimes humilier, celles que tu aimes anéantir. Nous, ta chienne, ta merguez, tes gros poumons, ta harissa. Nous, tes jouets de torture : ce contrat entre nous ne t'autorise pas. Tu n'as aucun droit sur moi, surtout pas, celui de m'anéantir. Impossible de continuer, toute ma vie en train de brûler. Personne ne voit, personne n'y croit. Fini ce vacarme, ces attouchements ces armes. Ça s'arrêtera.